LE MEILLEUR ZINE DE MARDE

OKAY?

L’ÉTAT ISLAMIQUE SUR LE BALCON

Capture d’écran 2016-02-02 à 12.28.34

Y’a peut-être un mois et demi de ça, j’étais dans la cuisine pis j’ai entendu des miaulements qui venaient du balcon. Des petits miaulements tout cutes qui ne pouvaient venir que d’une adorable petite boule de poil féline. J’ai checké par la fenêtre pis je l’ai vu qui me regardait de ses petits yeux tout ronds. Il était vraiment beau avec son long poil gris pis son air piteux. Je suis sorti le flatter. Il trippait ben raide le p’tit. Après un petit moment, je suis rentré retourner m’occuper à ne rien faire. J’pouvais pas l’amener avec moi, on est tous allergiques chez nous faque c’est mieux qu’il reste dehors.

Je l’ai revu le lendemain, l’autre jour d’après pis tout les autres jours pendant deux semaines. Mes colocs aussi l’avaient remarqué. On s’est rendus à l’évidence que le pauvre s’était surement fait abandonner. Il commençait déjà à faire frette, on était quand même pas pour le laisser crever dehors. Nous avons décidé de l’adopter officiellement comme notre chat de balcon et de le baptiser L’État Islamique.

Pour le protéger du froid, on lui a construit une petite cabane qu’on lui a mise à côté de la porte sur le balcon. L’État Islamique avait maintenant son bunker de carton tout près de nos frontières. On lui a acheté de la bouffe en croquettes dont on lui faisait régulièrement offrande. Il restait là pis il faisait pas chier tant qu’on essayait pas d’envahir son territoire.

Mais L’État Islamique en avait pas assez de son califat de balcon. Il s’est vite introduit à l’intérieur de nos murs. On a essayé de le chasser, mais il se cache bien le p’tit calice. Il se crissait en dessous de la table et lançait des attaques sur nos pieds quand on passait. On a fini par céder le territoire de la cuisine à L’État Islamique et on lui payait nos impôts sous forme de croquettes.

J’ai quand même fini par l’apprivoiser un peu. J’me suis approché tout doucement de lui. Y’était méfiant, mais j’suis resté chill. Il m’a sniffé les doigts pis il s’est rappelé qu’avant on était ben chums. Il s’est laissé flatter. Depuis, on cohabite pacifiquement. Dans l’fond, L’État Islamique a juste besoin d’un peu d’affection. Je l’aime ben L’État Islamique.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on February 2, 2016 by in Uncategorized.
%d bloggers like this: