LE MEILLEUR ZINE DE MARDE

OKAY?

PETIT GUIDE POUR L’ASPIRANTE-E ÉCRIVAIN-E À L’ANTÉCRISE

Étant donné la participation somme toute assez timide de nouveaux et nouvelles auteur-e-s aux plus récentes publications de l’Antécrise (sauf la fucking Antécrise patate ++ avec scratch and sniff Inside), l’équipe de rédac’ a tenu une réunion au sommet (c’est facile avec un quorum de 1) et convenu qu’à “l’inverse des milieux militants et anarchistes”, nous sommes assez fermé et hermétique. C’est-à-dire que, même si on fait des appels de textes “ouverts” et que “tout le monde peut y participer”, finalement, y’a rien que nos chum-e-s qui y mettent leur marde.

Voici quelques faits pour vous mettre en confiance:

-Nous sommes beaucoup dans l’équipe, je vous jure. Pis en plus, on habite pas tou-te-s à Montréal. En tout cas, moi j’habite pas à Montréal…
-On est pas juste des gars blancs (on a même un ami gai).
-C’est pas vrai que c’est nécessaire d’avoir du linge patché pour participer (même si c’est conseillé).
-Certain-e-s d’entre nous n’ont même pas de dreads pis y’en a même qui se lavent avec du savon.
-Malgré les apparences, nous n’avons pas tou-te-s étudié la littérature et les fautes d’orthographes ne sont pas placées là pour faire plus vrai.

Bon, voilà, vous savez la vérité: on accepte les textes de tout te monde, sauf des nazis pis des autres câlisses que vous vous imaginez et que vous n’êtes probablement pas. C’est donc l’heure de vous mettre dans le secret de la recette pour un texte antécrisien dans les règles de l’art.

1- Mettez-vous saoul-e (ou faites juste semblant, c’est l’image qui compte).
2- Choisissez un sujet banal, qui fait généralement consensus au sein du mouvement militant ou en général (les balançoires, les fast-food, votre bar de quartier, L’ASSÉ, Léo Bureau-Blouin, Martin Deschamps, un-e politicien-ne, les flics, la BIG 10, etc.)
3- Commencez votre article en disant à quel point vous avez bu, pour excuser la suite et pour donner de la profondeur à votre texte.
4- Essayez de faire un parallèle de bas étage entre votre niveau d’alcoolémie et votre sujet. «Avez-vous déjà essayé de sauter d’une balançoire après avoir bu un 13oz de Canadian Club?”
5- Commencez la phrase suivante avec Fuck…. ou Fuck off…
6- Sortez tous les arguments possibles (même minables) pour envoyer chier votre sujet. Faites volontairement abstraction des points positifs ou des contre-arguments possibles, anyway personne répond jamais aux articles de l’Antécrise. Assurez-vous d’aller contre l’opinion générale du milieu militant sur votre sujet, ou du moins, allez largement plus Loin. Au Lieu de dire: “sit-in devant le parlement”, écrivez plutôt “détournement d’avion sur le parlement”.
7- Relisez-vous et placez des sacres aux endroits où vous aviez placé des virgules.
8- Faites une dernière lecture et effacez toutes les propositions réalistes, réformistes, possibles ou intelligentes. Assurez-vous que ça soit drôle et trash.

Parlez de caca au lieu de concertation ou de réforme.
Aussi, si vous n’avez rien à dire (comme nous), voici une couple d’idées pour vous.
-Envoyer chier le corporatisme, les réunions, les CAs, les assos, les initiatives militantes, les groupes militants, tes ONGs, etc.
-Raconter la fois où vous étiez tellement saoul-e que…
-Parler de votre dernier emploi
-Raconter des histoires (fausses, évidemment) où vous avez fait des choses vraiment trash qui vous mériteraient le trophée de la meilleure bum en ville, mais dont vous vous câlissez “en réalité”. -Faire des critiques artistiques mat argumentées.
-Envoyer chier des choses pour aucune raison.
-Rire des choses les moins drôles de l’actualité (pour dénoncer le sensationnalisme, bien sûr).

Une couple de faux-pas à éviter, pour pas qu’on rit de vous à la réception de votre texte…
-Avancer des idées utopiques remplies d’espoir.
-Parler sérieusement de politique. (ou de polyamour)
-Répéter les phrases toutes faites provenant du milieu militant.
-Utiliser l’argument “Oui, mais les dauphins…” et faire de la sensiblerie.
-Utiliser tes mots “conscientiser” et “sensibiliser”.
-Laisser transparaître des émotions.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on March 2, 2015 by in ARTICLE, S3N2.
%d bloggers like this: